Affaire Booba-Kaaris | Toujours en prison, en attendant leur procès en septembre

20
480

Les demandes de remise en liberté des rappeurs Booba et Kaaris, placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès en septembre après leur bagarre à l’aéroport d’Orly, étaient examinées mardi par le tribunal correctionnel de Créteil, a rapporté l’AFP. Le 1er août, ces deux figures du rap hexagonal devaient prendre un avion pour Barcelone pour s’y produire séparément dans la soirée. Mais avant d’embarquer, leurs deux clans se sont violemment affrontés dans une boutique de duty-free sous les yeux de passagers, dont certains ont filmé la scène. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. A l’issue de deux nuits en garde à vue, les deux rappeurs et neuf membres de leurs clans respectifs avaient été présentés dans la soirée du 3 août au tribunal qui avait renvoyé leur procès pour violences aggravées au 6 septembre et ordonné leur placement en détention dans l’attente de cette audience. Ils risquent jusqu’à sept ans de prison et 100.000 euros d’amende. Plusieurs d’entre eux contestaient leur maintien en détention mardi à Créteil. Le tribunal devrait d’abord statuer sur la demande de Kaaris avant d’examiner celle de Booba, a appris l’AFP.  Avant cette audience, les deux frères ennemis du rap français n’ont cessé de se rejeter la responsabilité de la rixe, qui avait provoqué des retards sur plusieurs vols.