Côte d’Ivoire | Échec d’une réconciliation tardive!

0
566

Les Présidents Ouattara et Bédié auront ils la chance de se réconcilier avant 2020?

[ ParTOURÉ Vakaba • Abidjan]

Côte d’Ivoire | Ce sont deux adultes à la personnalité diamétralement opposée. En revanche, Henri Konan Bédié et Ouattara Alassane ont respectivement en commun la qualité de ne pas se faire dicter une décision. Le Président du parti démocratique de Côte d’Ivoire et son cadet de président de la République restent pourtant très attachés, chacun a ses pulsions et intuitions personnelles. On dit de tous les deux, qu’ils seraient rancuniers. Certains vont jusqu’à les qualifier de fondamentalement <<suffisants et impulsifs>>. Est-ce vrai? C’est pourtant ce qui ressort des renseignements pris dans leurs entourages immédiats.

L’histoire en revanche raconte toute autre chose entre les deux ivoiriens qui ont longtemps piétiné les semblants liens d’amitié qui les avaient désespérément porté à bout de bras jusqu’au décès du premier chef de l’État du pays, Félix Houphouët-Boigny en décembre 1993. Passés ces terribles moments semblables à l’époque à <<une guerre froide>>, d’autres circonstances bien plus conciliatrices, ont a nouveau rapproché les deux hommes qui avaient discrètement concédé un mariage politique en 2005, officié par des dirigeants africains et occidentaux à Paris.

En 2010, a l’issue d’une élection présidentielle parrainée par la communauté internationale et qui s’était achevée par un incroyable pugilat meurtrier, le Président Bédié, sorti étrangement troisième, avait appelé ses militants à voter pour Ouattara Alassane que les suffrages avaient bombardé deuxième. La stratégie gagnante est consécutive à la mise en place, plutôt, d’une coalition intitulée : <<rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP)>>.

Il n’y avait aucune devinette et ce n’était guère non plus un secret de polichinelle. Au terme d’un possible deuxième mandat du Président de la République actuel, celui-ci devrait de toute vraisemblance, préparer le terrain et ses partisans à une candidature active, unique et soutenue du parti démocratique de Côte d’Ivoire, en vue des échéances présidentielles de 2020.

Alors que cette ultime étape approche à grands pas, Ouattara Alassane et ses camarades n’hésitent pas à affirmer leur désaccord à haute et intelligible voix, plongeant l’important allié de circonstances dans un humiliant embarras. Le chef de l’État en exercice non plus n’a pas manqué d’occasion pour dire qu’il n’avait <<jamais signé d’engagement>> dans ce sens. Alors qu’Henri Konan Bédié tapait du point sur la table pour dénoncer ce qu’il a qualifié de <<forfaiture>>, le <<RHDP unifié>> recrutait au même moment dans les entrailles même du parti créé par feu Houphouët-Boigny. Objectif: affaiblir l’ex gênant allié et contraindre son patron historique à une retraite anticipée. Depuis, chacun des deux ayant pris ses quartiers, tous se regardent désormais différemment, dans une ambiance électrique chargée de tension et d’incertitudes. À l’opposer de cette cadence qui fait peur à de nombreux ivoiriens, il faut noter que le régime en place a jusque là évité la question centrale, voir essentielle qui consiste à réconcilier l’ensemble de ces ivoiriens, qui peinent encore à passer un trait définitif sur les séquelles de la guerre civile qui avait profondément endeuillé le pays entre octobre 2010 et avril 2011.

Côte d’Ivoire | Un conducteur de taxi dispose d’un colis à remettre au Président Ouattara!

À vraie dire, la collaboration entre Ouattara et Bédié n’a jamais véritablement fonctionné et les deux hommes ne se sont jamais abrités sous une amitié réciproquement prospère. Cette fois, la blessure paraît si profonde qu’elle est presque cancéreuse. De nombreuses injures, humiliations, moqueries et manquements, ont presque rendu impossible une certaine réconciliation entre les deux personnalités. Les « chefs atchans » se sont peut-être réveillés tardivement, pourrait-on dire!

T.V  Copiryght Mai 2019®

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici