Côte d’Ivoire | Casquée, bottée, armes aux poings, l’armée boucle le nord!

2
615

[Par Touré Vakaba • Abidjan]

Côte d’Ivoire | Décidément, le pays n’en aura pas fini de résoudre ses questions liées à l’insécurité grandissante. Malgré les nombreuses gymnastiques, soutenues de discours trompeurs, pour absorber le souci, la problématique reste importante et entière. l’État major générale des Forces armées de Côte d’Ivoire, au moyen d’une note de service, entrée en vigueur depuis dimanche et valable jusqu’en juin 2019, a décidé de manœuvrer ses troupes qu’elle s’est engagée a déployer sur l’ensemble du périmètre qui couvre le grand nord du pays.

Publication populiste éditée en Côte d’Ivoire, l’instance de régulation du pays laisse prospérer impunément ce type de journalisme suicidaire qui en rajoute sans nulle doute en la psychose générale

En toile de fonds, un risque grandissant d’invasion terroristes dans les régions du sahel, dont notamment le Burkina Faso, qui n’en finit plus de compter ses morts. C’est du moins pour l’instant, ce que stipule l’unique explication que nous nous sommes employés à recouper. Hier dimanche, des individus encagoulés y ont fait irruption dans un lieu de culte dédié à la prière du jour, et ont fait feu, tuant six fidèles, dont le prêtre.

Jusque là resté vierge, le voisin béninois vient d’enregistrer sa première attaque terroriste qui s’était soldée par l’enlèvement de touristes occidentaux et coréens dans sa partie nord du pays. L’opération de sauvetage effectuée au moyen d’une unité spéciale héliportée de l’armée française avait permis de récupérer les otages, sauf que celle-ci s’est soldée par la morts de deux soldats d’élite, tombés sous les rafales des terroristes, déterminés qu’ils étaient à en découdre.

Cédric De Pierrepont et d’Alain Bertoncello, sont morts au combat

Des sources multiples et variées racontent que la région ouest africaine n’est pas à l’abri de ce phénomène inquiétant qui prendrait désespérément de l’ampleur. Des pays comme le Togo, le Ghana ont d’ores et déjà pris des dispositions extraordinaires, histoire de parer à une éventuelle agression terroriste sur leur territoire respectifs. La Côte d’Ivoire, vielle victime de ses barbares sans visages, s’est elle aussi engagée militairement à sécuriser son peuple et son territoire. Contrairement aux rumeurs tendant à faire le rapport de tel dispositif avec la présence prolongée de l’ancien patron des forces nouvelles dans le nord, il n’en ai absolument rien du tout. Guillaume Kigbafory Soro achève une longue tournée au nord pour mettre le cap bientôt sur l’ouest, le centre, l’est et le sud de la Côte d’Ivoire. Une démarche purement politique, qui n’a aucun caractère subversif non plus.

Fac simulé aperçu sur la page Facebook du nommé Franklin Nyamsi Wa Kamerun

<<Suite à des rumeurs persistantes faisant état de velléités d’attaques armées aux frontières nord et afin de maintenir un climat de paix sur l’ensemble du territoire national, honneur vous demander vouloir bien mettre en alerte, l’ensemble des troupes placées sous vos ordres du dimanche 12 mai à 6h 00 mn, au lundi 03 juin 2019 à 18h 00 mn…>> affirme sans ambages la note prétendument élaborée par la haute hiérarchie militaire de Côte d’Ivoire.

Les autorités ivoiriennes ont décidé de faire de la sécurisation du pays, une priorité non négociable.

T.V

2 COMMENTAIRES

  1. Hello there, just became alert to your blog through Google, and found that it
    is really informative. I am gonna watch out for brussels.
    I’ll be grateful if you continue this in future. A lot
    of people will be benefited from your writing.

    Cheers!

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici