Côte d’Ivoire | Rencontre avec une « Mère Theresa » nommée TOURÉ Mariam

0
120

Reportage: Touré Vakaba – Abidjan 

Épouse de soldat, Mariam côtoie dignement son statut de veuve depuis plusieurs années. Son expérience, elle la partage avec tristesse et amertume, en compagnie de bien d’autres veuves et orphelins qui, comme elle, bravent chaque jour, les dures réalités de l’existence. À savoir notamment, la gestion humaine et matérielle d’une famille devenue irréversiblement un épouvantable fardeau.

De son vrai nom, Touré Mariam, épouse Bakayoko, cette brave dame lutte discrètement depuis plusieurs années pour venir en aide aux veuves et aux orphelins

 Son ONG, UNION DES VEUVES ET FEMMES DÉMUNIES D’ADJAMÉ ( UVFDA ) reste manifestement l’une des plus actives dans un domaine où l’on a de plus en plus besoin de regarder et d’écouter la souffrance à gorges déployées, de ces nombreuses veuves et orphelins, et dont une grande partie, livrée à la mendicité et à la prostitution, foisonnent désespérément, en l’abri des attendions, pourtant potentielles porteuses de charité.

Lorsqu’elle nous reçoit cette matinée de mardi dans son sanctuaire du quartier populaire de Williamsville, c’est entourée d’une bonne vingtaine de veuves et d’orphelins venus spontanément de partout, mais surtout de proches, que TOURÉ Mariam, épouse Bakayoko, rappelle l’impérieuse nécessité de se tourner vers les veuves et les orphelins, qui selon elle, vivent si difficilement que certains semblent relégués en des rôles de <<sous hommes>>, faute de provisions financières.

Ici, posant avec des orphelins, Mariam sollicite l’assistance de tous

C’est dans ces circonstances courageuses,  que l’ivoirienne demande à toutes les personnes à mesure de l’accompagner dans sa difficile aventure, à ne guère hésiter un seul instant. <<Aidez-moi vraiment, la main sur le coeur…>>, a-t-elle insisté.

T.V Copyrigth nov 2019 [Reproduction interdite]

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici