Gabon | Les raisons de la présence de Lee au Gouvernement

0
199

Fini l’ombre pour Lee White. Cet expert des questions environnementales a été promu hier ministre Forêts, de la Mer, de l’Environnement chargé du Plan climat. Une nomination qui intervient après le scandale du Kevazingogate qui a provoqué l’éviction du l’ancien ministre Guy Bertrand Mapangou et le rattachement de ce ministère à la Primature le 21 mai dernier.

Lee White posant ici avec le père d’Ali Bongo

Un signe de la confiance que porte Ali Bongo à celui qui était jusque-là le secrétaire exécutif de l’ANPN, ancien conseiller présidentiel à l’environnement. Ce gabono-britannique serait un amoureux de l’Afrique et du Gabon où il vit depuis une vingtaine d’années. Nommé en octobre 2009 à la tête de l’ANPN, Lee White n’a plus quitté cette agence chargée de la gestion des 13 parcs nationaux créés par Omar Bongo le 4 septembre 2002.

Arrivé au Gabon en janvier 1989 pour un travail scientifique sur les effets de l’exploitation forestière sur la faune et la flore de la réserve de la Lopé-Okanga, cet ancien chercheur associé de l’Institut de recherche en écologie tropicale (Iret) et de l’antenne locale de l’ONG américaine Wildlife Conservation Society (WCS) durant 16 ans, Lee White a du pain sur la planche. Celui de ramener de ramener la sérénité dans ce secteur miné par la corruption.