Monde | Les cachettes de Poutine!

0
144

Huit résidences officielles du président russe Vladimir Poutine

Poutine est le propriétaire d’un petit appartement mais utilise un grand nombre de résidences allant de la datcha de Staline aux palais des Romanov.

Novo-Ogariovo, dans la région de Moscou

Ce domaine est situé à l’ouest de la région de Moscou, à proximité de la capitale. Son emplacement dans le district d’Odintsovo n’est pas un secret d’État et il apparaît assez facilement dans les recherches sur Google Maps.

Novo-Ogariovo est devenue la résidence officielle de Poutine en l’an 2000. Bien que celui-ci ne soit pas propriétaire du domaine, il le considère comme son domicile, ce qui peut être facilement déduit du fait qu’il soit resté maître des lieux même durant son mandat de premier ministre entre 2008 et 2012, alors qu’il n’occupait donc plus le poste de chef d’État. En réalité, selon la loi russe, tout président sortant peut choisir une résidence qui lui sera attribuée à perpétuité. Quittant le poste présidentiel en 2008, Poutine a donc opté pour Novo-Ogariovo.

Le bâtiment principal de la propriété a été construit au XIXe siècle sur ordre du frère de l’empereur Alexandre III, le grand-duc Serge Alexandrovitch de Russie, et a ultérieurement fait office de résidence où le gouvernement soviétique accueillait des délégations étrangères.

Contrairement à la Maison-Blancheaméricaine, Novo-Ogariovo est fermé au public. Toutefois, voici un aperçu d’une heure de ses intérieurs (à partir de 10 minutes et 30 secondes de la vidéo). Vous pouvez même voir ce que renferme le réfrigérateur de Poutine à 38 minutes et 16 secondes de la vidéo.

Loading video

Le Kremlin

Le Kremlin de Moscou est la principale résidence officielle de tout président russe.

Le bureau du président est situé au centre de l’aile nord du Sénat du Kremlin, un bâtiment historique construit sur ordre de Catherine II de 1776 à 1787. Il abritait à l’origine la branche moscovite du Sénat dirigeant, institution créée par Pierre le Grand et basée à Saint-Pétersbourg.

Contrairement au bureau présidentiel américain, de forme ovale, celui de Poutine au Kremlin est rectangulaire. Les fenêtres se trouvent à gauche du meuble de bureau du président, et non derrière celui-ci, comme c’est le cas à la Maison-Blanche. Ce meuble diffère d’ailleurs lui aussi, puisqu’il comporte un rallongement devant, où le président russe tient des réunions en tête-à-tête avec d’autres responsables gouvernementaux. Les murs de la pièce sont couverts de panneaux de chêne, tandis que le plafond est décoré d’un motif ornemental et de deux lustres massifs.

Sur son bureau se trouvent plusieurs téléphones qui forment ensemble le système de communication sécuriséeutilisé par le président russe.

Par ailleurs, contrairement au président américain, qui se doit de résider à la Maison-Blanche, Poutine ne vit pas vraiment au Kremlin. Naturellement, il peut toujours se rendre à son bureau historique en hélicoptère ou en voiture.

Un appartement inconnu, en un lieu inconnu

C’est la seule résidence qui appartient officiellement à Poutine en tant que propriétaire légitime. Il s’agit d’un appartement de 77 mètres carrés, ce qui est remarquablement modeste pour le président russe. On en sait peu sur son apparence ou même sur son emplacement approximatif et la seule information dont on dispose est sa superficie, qui nous indique qu’il doit être question d’un logement de deux ou trois chambres dans un immeuble résidentiel quelque part en Russie. Il y a de fortes chances que ce soit à Saint-Pétersbourg, où Poutine a grandi.

Le président Poutine déclare également un garage de 18m².

Un appartement loué par le gouvernement à Moscou

L’adresse de Poutine à Moscou est largement relayée dans les médias : 6, rue Akademika Zelinskogo. Cet appartement s’étend sur 153,7m² et a été attribué par l’État à Poutine en sa capacité de premier ministre de la Russie sous Boris Eltsine dans les années 1990. Bien que nous ne sachions pas à quel étage se trouve ce logement, voici une photo qui aurait été prise à l’intérieur.

Botcharov Routcheï, à Sotchi

Outre son lieu de vie principal, le président Poutine dispose de plusieurs résidences dans toute la Russie. Botcharov Routcheï à Sotchi, dans le Sud du pays, est l’une des plus connues.

Cette propriété avait été commandée par Kliment Vorochilov, maréchal de l’Union soviétique et homme fort aux ordres de Joseph Staline. Sa construction a été achevée en 1955 et cette datcha (maison de campagne) a été fréquentée par des leaders soviétiques tels que Khrouchtchev et Brejnev. Dans la Russie contemporaine, Botcharov Routcheï est devenue la résidence d’été officielle du président et la seule datcha gouvernementale située sur la côte de la mer Noire.

Ici Poutine a rencontré George W. Bush en 2008 et a accueilli, un bouquet de fleurs à la main, la chancelière allemande Angela Merkel en 2018.

La résidence de Valdaï

Cette autre résidence officielle est située dans la région de Novgorod (491 kilomètres au nord-ouest de Moscou). Elle porte trois noms différents : Valdaï, Oujine et Dolguié Borody.

La résidence avait été initialement conçue comme l’une des maisons de campagne de Staline, mais ce dernier l’a jugée trop dangereuse : dans les années 1930, elle était le seul bâtiment de cette petite péninsule, était entourée par une forêt dense et n’était reliée au reste du continent que par une unique voie.

Néanmoins, la résidence de Valdaï a été achevée dans les années 1980 et le premier président de Russie, Boris Eltsine, adorait y pêcher. Poutine ayant hérité des plus hautes fonctions, il a également reçu le droit de profiter des lieux.

Étonnamment, vous pouvez, après réservation, passer quelques nuits dans l’une des bâtisses du domaine, mais pas dans la résidence du président. Cela vous en coûtera « seulement » 50 000 roubles (708 euros) pour un séjour minimum de deux nuits.

Le palais Constantin, à Saint-Pétersbourg

Ce palais, qui appartenait autrefois à la famille impériale Romanov, est situé dans le golfe de Finlande, à seulement 20 kilomètres du centre de Saint-Pétersbourg.

Pierre le Grand l’avait initialement imaginé comme une résidence impériale qui éclipserait Versailles par sa splendeur. Plus tard, le grand-duc Constantin Pavlovitch de Russie y a résidé.

À l’époque soviétique, cette propriété est devenue le Palais du Congrès, a été gravement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, a accueilli des étudiants de l’École arctique de Leningrad et s’est lentement délabrée suite à la chute de l’URSS. Au début des années 2000, le bureau du président y a toutefois lancé d’importants travaux de restauration.

Bien que Poutine n’habite pas réellement ici, l’endroit est souvent utilisé pour des événements officiels. Le palais Constantin a par exemple été le théâtre des sommets du G8 et du G20 en 2006 et 2013 respectivement.

Iantar, à  Kaliningrad

Cette résidence présidentielle à Kaliningrad a été construite à l’emplacement même où le premier chancelier de l’Empire allemand (dont la région de Kaliningrad, alors appelée Königsberg, faisait partie), Otto von Bismarck, avait la sienne.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce lieu a abrité des baraques de la Luftwaffe, les forces aériennes de l’armée nazie. La résidence officielle dans sa forme actuelle n’a été bâtie qu’en 2011 et a été inaugurée par le président de l’époque, Dimitri Medvedev.

Bien que la résidence appartienne officiellement au bureau du président, elle n’a jusqu’à présent accueilli que le premier ministre Dmitri Medvedev et le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici